145 articles

Au lycée Champollion, une année dans les coulisses des métiers de l'opéra

Par NATHALIE VAYLETPublié le 19 juin 2017 à 13:31

Les élèves de 1re L lors de leur première excursion au Capitole à Toulouse.

Vendredi 9 juin, les élèves de 1re littéraire et technologique du lycée Champollion fêtaient la réalisation du projet «Une année à l'opéra, de l'Usine au Capitole», en présence d'André Mellinger, maire de Figeac, Catherine Guichet, proviseure du lycée, et de nombreuses personnalités figeacoises. Ce projet exemplaire a permis à une cinquantaine de lycéens figeacois et leurs professeurs de découvrir de grandes œuvres artistiques et de grandes institutions culturelles nationales.

 

Ariane Peyronie, professeure de lettre à Champollion, a monté avec plusieurs collègues l'association Salomé, avec laquelle a pris corps cet ambitieux projet. Les 31 élèves de 1reL ont effectué cinq sorties à Toulouse… Destination le théâtre du Capitole, des coulisses au Paradis : découverte des métiers de décorateurs, costumiers, techniciens, rencontre avec la metteuse en scène Brigitte Jaques-Wajeman… Puis visite du musée des Abattoirs et de la fondation Bemberg. Enfin, deux spectacles : «Don Quichotte» et «Ernani».

Au lycée, ils ont suivi des cours de chants lyriques, d'initiation à l'opéra, d'histoire de l'art et bien sûr de littérature. Les 27 garçons de 1re STI2D2 ont pour leur part découvert le théâtre de l'Usine de Saint-Céré, la préparation des «Noces de Figaro» et la pièce «Le mariage de Figaro». Ils ont découvert le métier de la programmation des lumières et de l'acoustique.

«Que Guillaume Hébrard, régisseur au théâtre de l'Usine, propose à ces jeunes de venir aider à la technique lors du prochain festival m'a vraiment fait plaisir», témoigne Ariane Peyronie. «Cette expérience nous a permis de faire découvrir de très belles choses à nos élèves, de découvrir les talents cachés des uns et des autres…» ajoute la professeure à l'enthousiasme contagieux qui remercie tous les partenaires du projet. Et ils sont nombreux, institutionnels comme privés. Ainsi, la librairie Le livre en fête a édité un formidable livret de 30 pages sur cette année scolaire exceptionnelle, dont Ariane Peyronie espère qu'elle aura apporté à tous, «ce petit quelque chose en plus qui fait danser la vie.»

La mini-entreprise clôture son exercice

Par NATHALIE VAYLETPublié le 12 juin 2017 à 17:48

Les jeunes mini-entrepreneurs et leurs référents

Jeudi 8 juin, les lycéens de la mini-entreprise Stay and Fly organisaient leur assemblée générale de clôture, au cours d'une brève rencontre où ils évoquaient leur parcours tout nouveau pour eux, d'entrepreneurs.

 

Dans le cadre du concours organisé par «Entreprendre pour apprendre» (EPA), ils avaient commercialisé leur création, un support de tablettes et de smartphones. Devant une assemblée de camarades, mais également des proviseurs et proviseurs-adjoints du lycée et de Patrick Soubrié d'EPA, Nathalie Boyer, leur référent pédagogique les félicitait pour leur implication tout au long de leur aventure : «Je suis très fière de leur motivation et de leur implication sur le projet. C'étaient des élèves de classe différente, il a fallu s'apprendre et se connaître, mais c'est porteur d'intégration».

Pour la petite histoire, la mini-entreprise a réalisé un chiffre d'affaires total de 2 779 €, avec 1 275 € de ventes. Les bénéfices engendrés s'élèvent à 1 815 €, qui après les remboursements divers iront aux Restos du Cœur (200 €) et seront mis en réserve pour la prochaine mini-entreprise du lycée (900 €).

Nous rappelons que lors de ce concours, Stay and Fly a remporté, toutes catégories confondues, le prix «Entrepreneuriat».

Après le blog, on se découvre

Par NATHALIE VAYLETPublié le 22 mai 2017 à 14:30

Après le blog, on se découvre

Depuis novembre 2016, en partenariat avec l'espace jeunes, une dizaine de lycéens de Champollion, entretiennent via un blog, une correspondance avec un groupe de lycéens et professionnels de Gérone, en Espagne. Samedi 13 mai, Ibériques et Figeacois se rencontraient enfin. Dans le cadre de leur projet tuteuré, Léa Le Boursicaud, Lovely Puech et Zoé Vincent, étudiantes en carrières sociales à l'IUT de Figeac, avaient également organisé ces retrouvailles, au sein de l'internat du lycée Champollion.

«Préparer cette rencontre sur le territoire afin de le promouvoir est intéressant, mais découvrir une autre culture et partager quelques instants est très enrichissant, précisait Léa. C'est aussi l'aboutissement du travail fait en amont. À l'heure où certains parlent de fermer les frontières, nous sommes heureuses d'accueillir des jeunes d'un autre pays.»

Pour Benjamin Fraysse de l'espace jeunes, il y avait une grande impatience des deux côtés : «Ils avaient très envie de se rencontrer. Nous n'avons que deux jours, mais nous allons leur montrer la réalité de notre territoire. C'est aussi le redécouvrir avec eux, et de notre part, porter sur lui un autre regard, en nous disant qu'on a de la chance de vivre ici.»

«C'est extrêmement positif pour les jeunes de se rencontrer et d'apprendre à se connaître, ajoutait Guillaume Baldy, adjoint au maire en charge de la jeunesse et de la citoyenneté. C'est une ouverture d'esprit. N'oublions pas que depuis 70 ans notre pays n'a plus connu de guerre. Il est primordial de construire l'Europe des gens et des peuples.»

La Dépêche du Midi, 19/05/2017

UNSS : le lycée au sommet

Par NATHALIE VAYLETPublié le 11 mai 2017 à 08:51

.Félix Bailly montre son diplôme national d'arbitre.

      Félix Bailly montre son diplôme national d'arbitre

Anaïs Rougié et Félix Bailly, deux jeunes arbitres de l'association sportive les Coquelicots du lycée Champollion, qualifiés au championnat de France UNSS en course d'orientation, du 3 au 5 mai, se sont rendus avec leur professeur d'EPS Céline Hérault dans la Montagne Noire (Tarn) pour passer des épreuves pratiques et théoriques, en vue d'obtenir leur certification nationale.

Les exigences relevées, ces deux jeunes arbitres présélectionnés pour l'épreuve finale de la certification ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Sur trente jeunes arbitres UNSS venus de toute la France, seuls douze ont obtenu leur diplôme dont Félix, qui valide ainsi un 16/20 à l'option facultative du baccalauréat pour l'année prochaine, où il lui restera un entretien sur 4 points à passer. Tous les deux ont dignement représenté le lycée Champollion !

Par ailleurs, l'équipe mixte UNSS de raid qui s'est qualifiée à Saint-Cirq-Lapopie à l'automne dernier, se rend au championnat de France à Hirson, dans l'académie d'Amiens, du 10 au 12 mai, pour trois jours d'épreuves de trail, VTT, CO, biathlon, canoë enchaînées. Bonne chance à eux.

La Dépêche du Midi, 09/05/2017

Le lycée Champollion s'engage dans le secourisme

Par NATHALIE VAYLETPublié le 11 mai 2017 à 08:36

Quelques-uns des professeurs et personnels secouristes des lycées Champollion certifiés.

Quelques-uns des professeurs et personnels secouristes des lycées Champollion certifiés.

Mardi 2 mai, Catherine Guichet proviseure des lycées Champollion remettait les certificats de Sauveteur secouriste du travail aux personnels nouvellement formés ou ayant reçu la formation de maintien et actualisation des compétences.

Elle rappelait l'importance de cette formation, dispensée par trois formateurs : Cécile Descargues, Nadine Ric et Nicolas Frégeac, qui permet d'améliorer la sécurité dans le travail et d'optimiser l'efficacité de l'intervention dans les premières minutes d'un accident.

Les 42 sauveteurs secouristes du travail du lycée sont répartis dans tous les secteurs : ateliers professionnels, enseignement général, vie scolaire, administration et services généraux.

Parallèlement aux formations adultes, tous les élèves de première Bac professionnel, de terminale CAP ainsi que les troisièmes PEP reçoivent cette formation SST, ce qui représente une centaine d'élèves formés par an.

Le lycée Champollion vise 100 % des personnels formés, dans les années à venir.

Page 1 / 29 Page suivante > Dernière page >>

haut de page