En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Revue de presse

Affichage de 104 articles sur 157
  • La fin de la compétition Robotronik 2017

    Par NATHALIE VAYLET, publié le mardi 18 avril 2017 14:14 - Mis à jour le vendredi 22 décembre 2017 09:54

    Laurent Heiser directeur délégué aux formations professionnelles et Laurent Nonorgues, responsables du projet Robotronik.

    Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour les élèves du club Robotronik du lycée Champollion. La finale nationale du trophée de robotique organisé par Planète Sciences, qui leur avait permis de ramener de beaux trophées, s'est déroulée samedi à Saint-Quentin en Picardie, sans eux, car ils ont été éliminés dès l'épreuve régionale. Mais ce n'est que partie remise.

    Si la compétition s'arrête là, les forums et expositions continuent. Les élèves poursuivent également leurs activités : renforcement des moteurs du robot, montage des dossiers Exposcience et préparation des autres salons à venir.

    La participation à Exposcience reste d'ailleurs pour eux, un objectif majeur, les 30 et 31 mai, à Toulouse.

  • Le club Robotronik disputera la finale européenne

    Par NATHALIE VAYLET, publié le lundi 23 mai 2016 09:54 - Mis à jour le vendredi 22 décembre 2017 09:53

    Après avoir brillamment terminé dans le Top 5 des soixante meilleurs robots français, lors de la finale nationale des Trophées de robotique, les 9 et 10 avril à Saint-Quentin dans l'Aisne, parmi 200 équipes, Laurent Nonorgues, enseignant d'électronique au LP, et ses élèves du club Robotronik du foyer socio-éducatif des lycées Champollion sont qualifiés pour la finale européenne des 11 et 12 juin au Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne (94). L'aventure continue pour les roboticiens figeacois et leur dernier robot électromécanique, le Scorpion. Ils visent maintenant le podium européen après leur très bonne prestation nationale et leur troisième prix de l'innovation en trois années consécutives. Le gros souci de l'équipe est maintenant de parvenir à réunir les fonds pour assurer ce nouveau déplacement coûteux afin d'aller se confronter, pour la première fois depuis l'existence du club, à des camarades anglais, allemands, espagnols, italiens…

  • Le club Robotronik du lycée Champollion, en finale européenne

    Par NATHALIE VAYLET, publié le mercredi 8 juin 2016 10:59 - Mis à jour le vendredi 22 décembre 2017 09:53

    Des élèves du club Robotronik et Laurent Nonorgues leur professeur, présentant les Robots des quatre dernières années.

    Samedi 11 et dimanche 12 juin, les jeunes élèves du club Robotronik du lycée Champollion, seront au kremlin-Bicêtre pour disputer l'Euro Robot Juniors, finale européenne des trophées de robotique. Une Europe élargie puisqu'aux côtés de lycéens belges, russes, hongrois ou serbes, les jeunes Figeacois rencontreront également des Égyptiens ou Chinois.

    «Nous y allons avec beaucoup d'humilité, mais aussi beaucoup d'espoir, dit Laurent Nonorgues, professeur d'électronique au lycée professionnel et leur mentor au club. C'est le même concours que lors des finales régionale et nationale, avec le même cahier des charges. Nous avons réussi à boucler notre budget, et pour les jeunes, je pense que ce sera une belle fête. Nous étions, mercredi 25 et jeudi 26 mai à l'exposition scientifique régionale de Toulouse avec notre robot «Scorpion», et nous avons montré tout notre savoir-faire, et l'aspect pédagogique qui est de mettre en avant le côté technique. Nous avons eu pas mal de visiteurs avec énormément de jeunes visiblement très intéressés. C'est d'ailleurs la politique de la Région que d'éveiller au plus vite les enfants vers l'internet».

    La Dépêche du Midi? 05/06/2016

  • Le club Robotronik à la pointe de l'innovation

    Par NATHALIE VAYLET, publié le mardi 26 mai 2015 09:45 - Mis à jour le vendredi 22 décembre 2017 09:53

    Les élèves avec leurs professeurs, Max Giovanini à gauche, Laurent Heiser à droite et Laurent Nonorgues, en retrait au centre./Photo DDM, M.C.

    Les élèves du club Robotronik du lycée Champollion de Figeac ont de la suite dans les idées. Après leur entrée fracassante au salon Exposcience de Toulouse du 11 au 13 mai dernier, ils sont du voyage à Bruxelles, du 19 au 25 juillet, à Exposcience International.

    Il faut dire que leur parcours lors du trophée national de la robotique, à Saint-Quentin (Aisne) en début de mois, qui les a vus terminer à la 9e place sur 260 compétiteurs, n'est pas passé inaperçu. D'autant qu'ils ont remporté le très prisé prix de l'innovation avec leur robot Kraken et ses roues omnidirectionnelles.

    Les élèves se sont particulièrement montrés à la hauteur de l'événement, et très autonomes, sous la houlette de Laurent Nonorgues, professeur d'électronique au lycée Champollion, et père fondateur du club Robotronik.

    Un peu déçus de ne pas accéder à la compétition européenne, mais finalement heureux d'être dans le «top ten», ils ne pensent qu'à prendre leur revanche l'année prochaine grâce à un nouveau robot et de nouvelles innovations technologiques.

    Mais n'ayons pas de doute, ils seront attendus ! Surtout que Kraken et ses fameuses roues n'a laissé personne indifférent. À tel point que tous les participants, du jury aux concurrents, ont littéralement envahi le stand des lycéens figeacois pour essayer de découvrir leur botte secrète, les fameuses roues omnidirectionnelles.

    Chacune des quatre roues est équipée de galets, libres en rotation, et savamment inclinés par rapport à l'axe du véhicule. Inutile alors d'orienter les roues pour tourner vers la droite ou la gauche, il suffit de combiner habilement les sens et vitesses de rotation de chacune d'entre elles pour avancer, reculer, ou tourner dans une direction. Mieux encore : il devient possible de tourner sur place, et même de se déplacer latéralement. Une réalisation 100 % Champollion. En effet, comme l'année dernière, le robot est entièrement conçu et réalisé au sein du lycée Champollion par les élèves de l'établissement : conception et impression 3D, pièces usinées sur les machines à commande numérique, cartes électroniques conçues et programmées au lycée. Vraiment de la belle ouvrage made in Figeac.

    La Dépêche, le 25/05/2015

  • Lycée Champollion : le club Robotronik en finale régionale

    Par NATHALIE VAYLET, publié le mardi 29 mars 2016 09:02 - Mis à jour le vendredi 22 décembre 2017 09:52

    Une fois de plus, les élèves du club Robotronik du lycée Champollion se sont qualifiés pour la finale nationale qui se déroulera les 9 et 10 avril à Saint-Quentin en Picardie. Ils participaient samedi 19 mars à la Cité de l'Espace de Toulouse, à la finale régionale du grand Sud-Ouest, qui s'étale en gros, de La Rochelle à Montpellier. Une finale à risque, car les lycéens de Champollion terminent juste leur petit robot, équipé de ses fameuses roues multidirectionnelles, surnommé Scorpion, et ne disposent que de quelques heures d'entraînement.

     

    Certains sont revenus pendant leurs vacances

    «En 2015, nous étions seconds, et nous espérions faire aussi bien, même si l'on sait que d'autres établissements s'intéressent à ce concours», dit Laurent Heiser, directeur délégué à la formation professionnelle et technologique.

    Pour cette édition 2016, le robot sera sur la plage et Scorpion (entièrement fabriqué au lycée, à part les moteurs) devra ramasser des cubes de sable, construire des châteaux, pêcher des poissons dans l'eau et des étoiles de mer sur la plage, fermer les portes des cabines de douche et pour finir, déployer un parasol. Le tout en 1,30 minute.

    «Je crains que le peu d'entraînement dont nous avons bénéficié nous soit néfaste, dit Laurent Nonorgues, professeur d'électronique et animateur du club Robotronik, qui regroupe huit élèves et deux professeurs. Heureusement, les élèves de pré pro de Max Giovanini ont été dans les temps pour nous fabriquer notre aire de jeu. Ce projet est intéressant dans la mesure où le club est composé d'élèves venus de tout horizon et de tout niveau scolaire. Certains sont même revenus pendant leurs vacances, pour assembler les cartes électroniques. Ils sont si motivés, que nous sommes parfois obligés de les chasser. Il y a beaucoup de pluridisciplinarité dans ce projet, car en plus de la réalisation il y a la communication autour, et l'alimentation du blog. Il faut communiquer et dépasser le virtuel».

    «Le coût de ce concours, entre frais de construction et déplacements s'élève à 4 000 €, précise Laurent Heiser. Heureusement les industriels de la région et d'autres partenaires nous aident. Mais dans l'établissement, tout le monde est concerné».

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs