147 articles

UNSS : le lycée au sommet

Par NATHALIE VAYLETPublié le 11 mai 2017 à 08:51

.Félix Bailly montre son diplôme national d'arbitre.

      Félix Bailly montre son diplôme national d'arbitre

Anaïs Rougié et Félix Bailly, deux jeunes arbitres de l'association sportive les Coquelicots du lycée Champollion, qualifiés au championnat de France UNSS en course d'orientation, du 3 au 5 mai, se sont rendus avec leur professeur d'EPS Céline Hérault dans la Montagne Noire (Tarn) pour passer des épreuves pratiques et théoriques, en vue d'obtenir leur certification nationale.

Les exigences relevées, ces deux jeunes arbitres présélectionnés pour l'épreuve finale de la certification ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Sur trente jeunes arbitres UNSS venus de toute la France, seuls douze ont obtenu leur diplôme dont Félix, qui valide ainsi un 16/20 à l'option facultative du baccalauréat pour l'année prochaine, où il lui restera un entretien sur 4 points à passer. Tous les deux ont dignement représenté le lycée Champollion !

Par ailleurs, l'équipe mixte UNSS de raid qui s'est qualifiée à Saint-Cirq-Lapopie à l'automne dernier, se rend au championnat de France à Hirson, dans l'académie d'Amiens, du 10 au 12 mai, pour trois jours d'épreuves de trail, VTT, CO, biathlon, canoë enchaînées. Bonne chance à eux.

La Dépêche du Midi, 09/05/2017

Le lycée Champollion s'engage dans le secourisme

Par NATHALIE VAYLETPublié le 11 mai 2017 à 08:36

Quelques-uns des professeurs et personnels secouristes des lycées Champollion certifiés.

Quelques-uns des professeurs et personnels secouristes des lycées Champollion certifiés.

Mardi 2 mai, Catherine Guichet proviseure des lycées Champollion remettait les certificats de Sauveteur secouriste du travail aux personnels nouvellement formés ou ayant reçu la formation de maintien et actualisation des compétences.

Elle rappelait l'importance de cette formation, dispensée par trois formateurs : Cécile Descargues, Nadine Ric et Nicolas Frégeac, qui permet d'améliorer la sécurité dans le travail et d'optimiser l'efficacité de l'intervention dans les premières minutes d'un accident.

Les 42 sauveteurs secouristes du travail du lycée sont répartis dans tous les secteurs : ateliers professionnels, enseignement général, vie scolaire, administration et services généraux.

Parallèlement aux formations adultes, tous les élèves de première Bac professionnel, de terminale CAP ainsi que les troisièmes PEP reçoivent cette formation SST, ce qui représente une centaine d'élèves formés par an.

Le lycée Champollion vise 100 % des personnels formés, dans les années à venir.

Le lycée Champollion joue la carte de l'apprentissage

Par NATHALIE VAYLETPublié le 27 avr. 2017 à 14:45

Laurent Heiser (à gauche ) et les professeurs du lycée professionnel Champollion./ Photo DDM. M. C.

Vendredi, à partir de 14 heures au lycée Champollion, se déroulera la première réunion d'information sur l'offre d'apprentissage, les métiers de la productique, les formations gratuites et rémunérées par apprentissage qui y conduisent, Bac Pro technicien d'usinage, les contrats d'apprentissage et les possibilités d'emploi local.

Il existe en effet sur la Mecanic Vallée un véritable paradoxe : les entreprises recrutent, mais ne trouvent pas toujours les collaborateurs souhaités, par manque d'élèves ayant choisi la filière de l'usinage.

Afin d'accompagner le recrutement des jeunes apprentis dans les métiers de l'usinage pour la rentrée 2017, le lycée Champollion, en partenariat avec le CFA de l'Académie de Toulouse et le CFA de l'industrie de Beauzelle, organisent des journées d'informations collectives, destinées à un public âgé de 16 à 30 ans.

«Cela part d'une réflexion de l'Éducation nationale, dit Laurent Heiser, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques au lycée. Il faut être clairs et parler d'une seule voix. On peut être apprenti de 16 à 30 ans. Les élèves seront en alternance, en gros 15 jours en entreprise et 15 jours au lycée, mais on peut aussi choisir une formation adaptée, presque au cas par cas. Peuvent postuler des candidats de tous départements».

La formation proposée en apprentissage vise l'obtention d'un diplôme et favorise une insertion professionnelle tout en permettant la poursuite d'études. Les trois établissements partenaires, présenteront conjointement l'offre de formation qui se veut cohérente et complémentaire, ainsi que les modalités du contrat d'apprentissage et conseilleront les candidats sur les démarches à entreprendre.

Munis de leur CV et de photo d'identité, les jeunes intéressés sont attendus pour cette journée d'information. Des entretiens individuels permettront de préciser le projet de formation.

Trois autres réunions d'information se tiendront les vendredis 19 mai, 9 juin et 23 juin à 9 heures au lycée Champollion.

Renseignements et inscriptions au 05 65 20 58 46.

La Dépêche du Midi, 26/04/2017

500 jeunes ont dû évacuer le Lycée Champollion lundi matin

Par NATHALIE VAYLETPublié le 27 avr. 2017 à 14:42

1. Dans la cour du lycée, les retardataires se font expliquer le circuit d'évacuation vers les hauteurs de la ville.

Plus de 500 élèves dans la rue, c'est le scénario auquel assistaient des Figeacois, hier matin, devant le lycée Champollion. En ce lundi, la direction de l'établissement testait son protocole d'évacuation en cas d'inondation. «C'est un exercice de PPMS, précisait Catherine Guichet, proviseur. Un plan particulier de mise en sécurité que nous avons adapté suite à des observations des sapeurs pompiers. En cas d'inondation, les élèves devaient être dirigés vers les 5 étages de notre lycée. Or, les secours nous ont fait remarquer que déplacer des centaines d'enfants par barque s'avérerait ensuite compliqué. Or, il est tout à fait possible d'anticiper ce risque en conduisant nos élèves, dès l'alerte connue, au stade du Calvaire».

«Ce sera leur point de rassemblement et de comptage, à proximité de l'espace Mitterrand qui est un lieu ressource pour mettre à l'abri ces jeunes», soulignait Claude Lopez, conseiller en prévention pour la Ville de Figeac.

Les exercices de mise en situation pour les PPMS (incendie, inondation, attentat, etc.) doivent être effectués au moins une fois par an dans tous les établissements scolaires.

Pierre Auque et Lorenzo Blin, professeurs de mathématiques au lycée, ont donc conduit leurs classes au Calvaire, avec regret cependant : «C'est un exercice utile, nous le savons. Mais cela va faire quatre lundis consécutifs (jours fériés) où nos heures de cours sont amputées». Valentin Terrade, élève de terminale, et son copain Luc Del Sol étaient du même avis : «Cet exercice tombe mal, car nous avons le Bac dans un mois».

Seule consolation, se dire qu'ils sont prêts à faire face à toute montée des eaux.

La Dépêche du Midi, 25/04/2017

La fin de la compétition Robotronik 2017

Par NATHALIE VAYLETPublié le 18 avr. 2017 à 14:14

Laurent Heiser directeur délégué aux formations professionnelles et Laurent Nonorgues, responsables du projet Robotronik.

Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour les élèves du club Robotronik du lycée Champollion. La finale nationale du trophée de robotique organisé par Planète Sciences, qui leur avait permis de ramener de beaux trophées, s'est déroulée samedi à Saint-Quentin en Picardie, sans eux, car ils ont été éliminés dès l'épreuve régionale. Mais ce n'est que partie remise.

Si la compétition s'arrête là, les forums et expositions continuent. Les élèves poursuivent également leurs activités : renforcement des moteurs du robot, montage des dossiers Exposcience et préparation des autres salons à venir.

La participation à Exposcience reste d'ailleurs pour eux, un objectif majeur, les 30 et 31 mai, à Toulouse.

<< Première page < Page précédente Page 2 / 30 Page suivante > Dernière page >>

haut de page