En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

La fresque des lycéens de Champollion, bientôt dans le hall de l'hôpital

Par NATHALIE VAYLET, publié le jeudi 21 juin 2018 09:00 - Mis à jour le jeudi 21 juin 2018 09:00
FRESQUEl.jpg

Jeudi 14 juin sur la mezzanine de l'atelier du lycée professionnel, le sourire un peu crispé, les 11 élèves de 3e PEP (préparatoire à l'enseignement professionnel) du lycée professionnel Champollion, attendaient le moment décisif où les invités allaient découvrir leur belle œuvre. Pour l'instant elle est là, sous le drap tendu, mais encore invisible.

Autour d'André Mellinger maire de la ville, sont regroupés Catherine Guichet proviseure et ses deux adjoints, Annie-Pierre Chabot et Giany Firoaguer, Gérard Carneiro professeur d'histoire-géographie et français, Françoise Vantaux artiste mosaïste qui les accompagnait tout au long de leur travail, le général Henri Szwed conseiller municipal et président de la section des membres de la Légion d'honneur du Lot, l'adjudant-chef Marc Danckaert, plusieurs autres professeurs, ainsi que des parents et amis des élèves.

Après quelques mots de Catherine Guichet retraçant l'origine du projet, et le thème de «la place de la femme à l'arrière du conflit 14/18», Gérard Carneiro et ses élèves dévoilaient enfin la fresque.

Une magnifique mosaïque de près de 3 m², où l'on découvre un poilu au combat, entouré d'une agricultrice et d'une infirmière au travail. De nombreux symboles, barbelés, bleuet, coquelicot sont disposés tout autour.

«Quand le travail pédagogique s'associe à l'art cela peut donner un magnifique résultat, précisait André Mellinger. Cela fait partie du devoir de mémoire. Encore merci de la part de tous les Figeacois d'avoir redessinée l'histoire locale dans la grande histoire».

La mosaïque sera visible dans la hall de l'hôpital de Figeac début juillet.

La Dépêche du Midi, 26/06/2018